Chapelle Saint-Roch

Chapelle Saint-Roch

6997 Soy

On sait qu'en l'an 1600, la peste sévissait à Soy et dans les environs. Les pestiférés étaient mis en quarantaine à environ 2 kilomètres du village ; cet endroit porte encore aujourd'hui le nom de "Fond des Malades". Madame Bonne d'Ongnies, veuve de Henri de Barbançon, Seigneur de Soy,fit établir un cimetière hors de Soy pour les pestiférés. Afin d'obtenir la cessation de ce fléau, Jehan de Bohon, pour lors curé de Soy, et tous ses paroissiens firent vœux de garder à perpétuité la fête de Saint Roch, et chose remarquable, la peste cessa à l'instant même. En 1606, en mémoire de ce bienfait signalé, on songea à construire une chapelle en l'honneur de Saint Roch. L'emplacement choisi fut le cimetière des pestiférés. Les travaux commencèrent cette année-là même pour se terminer en 1607. Une inscription gravée sur une pierre de taille située au chevet de la chapelle, rappelle les grandes étapes de son histoire. Depuis lors, un pèlerinage annuel s'y déroule le 16 août. La chapelle actuelle qui est entourée d'un joli parc, date de 1896 (reconstruction). De cet endroit, on découvre un magnifique panorama étendu en direction de la Famenne, des vallées de l'Isbelle et de l'Ourthe.