Le retable de Fisenne (XVème siècle) aujourd’hui au musée Gaspar d’Arlon

Le retable de Fisenne (XVème siècle) aujourd’hui au musée Gaspar d’Arlon

6997 Fisenne

Le retable anversois du XVème siècle exposé aujourd'hui au musée Gaspar d'Arlon, provient de l'Eglise de Fisenne. Il porte les marques caractéristiques des ateliers d'Anvers : la main brûlée au fer, qui fut appliquée sur les sculptures avant toute peinture, et le château, apposé par les contrôleurs après l'achèvement de la polychromie, selon le règlement de 1470. Cette oeuvre est consacrée en ordre principal à l'Enfance et à la Passion de Sauveur. Elle est en chêne sculpté, complétée de volets peints et forme un ensemble coloré, riche de contrastes et d'enseignements.Le Retable de Fisenne Ce n'est pas l'oeuvre d'un maître parmi les meilleurs, mais un travail qui fait honneur à un atelier où oeuvraient de consciencieux artisans. Vers 1857, lors de travaux effectués à la Chapelle de Fisenne, on délogea le vénérable retable qui se trouvait dans le fond de la Chapelle pour mettre à la place un panneau de 1740, qui lui se trouvait devant la chaire. Le retable fut placé dans une salle du château de Fisenne, jusqu'au jour où Jacques Geubel, juge d'instruction à Marche, ami du Curé Lelonxhay de Soy, vint le dénicher pour le transplanter au Musée Provincial d'Arlon. Le vicaire Jouret de Fisenne protesta contre cet enlèvement, mais en vain. Le retable de Fisenne et ceux qui s'en rapprochent pourraient être dénommés retables mixtes ou encore doubles retables composés de deux parties consacrées, l'une au début de la Vie du Sauveur et l'autre à son achèvement. En 1992, le retable fut restauré à Anvers, sa ville natale, là où des artistes le façonnèrent il y a cinq siècles. Une reproduction se trouve dans L'Eglise